Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - GSM - ondes électromagnétiques - Comprendre
Electrosensibilité : une souffrance en mal de reconnaissance
par Fil d’infos et actualité - 13 août 2014

Chaque été, l’association Une terre pour les électrohypersensibles (EHS) organise un rassemblement international – il aura lieu cette année du 25 août au 1er septembre dans les gorges du Riou-Froid (Hautes-Alpes) – qui, à lui seul, témoigne de la détresse des personnes allergiques aux ondes électromagnétiques. La liste de leurs symptômes est longue : maux de tête, douleurs articulaires et musculaires, insomnies, acouphènes, troubles de la vision, perte de mémoire, nausées, dépression…

Pourtant, cette souffrance est encore mal comprise et très peu prise en charge. Car la médecine, désemparée par ce tableau clinique protéiforme, rechigne à l’imputer aux radiofréquences générées par les technologies sans fil, téléphones mobiles, réseaux Wi-Fi et autres antennes-relais. L’Organisation mondiale de la santé – qui, en 2011, a classé les champs électromagnétiques comme « cancérigènes possibles » – a certes reconnu, dès 2005, que ces symptômes « ont une réalité certaine et peuvent être de gravité très variable ». Mais, ajoutait-elle, « il n’existe ni critères diagnostiques clairs pour ce problème sanitaire ni base scientifique permettant de relier les symptômes à une exposition aux champs électromagnétiques ».

« PAS DE PREUVE EXPÉRIMENTALE ET REPRODUCTIBLE »

En France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu des conclusions similaires. En octobre 2013, elle notait : « Aucun auteur [scientifique] n’a contesté la réalité du vécu des personnes qui attribuent leurs problèmes de santé à une exposition aux radiofréquences. Toutefois, il n’y a pas, à ce jour, de preuve expérimentale et reproductible d’un lien de causalité. »

L’Anses n’en prend pas moins le sujet suffisamment au sérieux pour lui consacrer un rapport spécifique, attendu pour le premier semestre 2015. Au reste, elle « recommande de limiter les expositions de la population aux radiofréquences – en particulier des téléphones mobiles –, notamment pour les enfants et les utilisateurs intensifs ».

Lire la suite de cet article de Pierre Le Hir sur lemonde.fr

Voir aussi :
Ondes électromagnétiques : impacts sociaux et environnementaux
par Alain Geerts - 12 janvier 2015
A l’occasion de la journée d’étude sur « Les Ondes et Champs électromagnétiques, quelles précautions pour les travailleurs ? » organisée à Namur, (...)
Comment les géants de la téléphonie parviennent à semer le doute scientifique
- 13 mars 2014
Semer le doute, financer des experts, alimenter la contradiction par de fausses recherches, jouer sur les mots : le documentaire Ondes, science (...)
« Les sacrifiés des ondes », un film pour faire le point
par Alain Geerts - 11 mars 2014
L’association Le Grappe présente « Les sacrifiés des ondes » un film-enquête de J.Y. Bilien. La projection sera suivie d’un débat animé par Paul (...)
Radiofréquences : pas de risque avéré (à court terme), mais pas assez d’études
par Fil d’infos et actualité - 15 octobre 2013
L’Anses publie son avis sur les radiofréquences, augmenté des connaissances accumulées depuis trois ans. Rien ne permet de conclure avec certitude (...)
Ondes électromagnétiques : protection ? information ? service ? Les trois !
par Alain Geerts - 27 août 2013
France. Deux rapports relatifs à la problématique des ondes électromagnétiques viennent d’être remis cette semaine aux autorités compétentes. Le (...)
Ondes électromagnétiques : une protection encore insuffisante
par Virginie Hess - 8 juillet 2013
Durant ces trois dernières années, une série de dispositions réglementaires allant dans le sens d’un meilleure prise en compte du risque sanitaire de (...)
GSM et protection du consommateur, le crioc se positionne
par Fil d’infos et actualité - 6 mars 2013
Nous vous avons présenté, il y a peu, la nouvelle réglementation plus stricte pour limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques des GSM. Le CRIOC (...)
Une réglementation plus stricte pour limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques des GSM
par Alain Geerts - 25 février 2013
Un projet d’AR sera déposé au Conseil des Ministres du 1er mars prochain par Laurette Onkelinx, Ministre des Affaires sociales et de la Santé (...)
La 4G au fil de l’actualité
par Alain Geerts - 21 février 2013
Inter-Environnement Bruxelles est intervenu sur Télé Bruxelles à propos du déploiement du réseau 4G à Bruxelles. Ecoutez les interviews de Matthieu (...)
4G à BXL : entreprises 10 - santé publique 0
par Alain Geerts - 20 février 2013
Nous relayons ici une lettre adressée par Gérald Hanotiaux du collectif dé - mobilisation à Evelyne Huytebroeck, ministre bruxelloise en charge (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP