Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Comprendre
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016

La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà des conditions météorologiques défavorables, il importe d’agir structurellement sur les causes de la pollution de l’air qui impacte notre santé. La fédération des associations environnementales vient précisément de sortir un dossier détaillé en la matière.

La pollution de l’air est le premier facteur de risque environnemental pour la santé humaine en Europe. Symptômes et infections respiratoires, mais aussi maladies cardiovasculaires et pulmonaires, affections du système nerveux central, cancers et crises cardiaques figurent parmi les effets observables du cocktail dangereux que nous respirons au quotidien, dans l’habitacle de nos voitures, entre les murs épais de nos logements comme dans la rue.

Si les conditions météorologiques ont un impact direct sur la concentration des polluants atmosphériques, elles ne doivent pas faire oublier que nous pouvons et devons agir sur les causes de cette pollution. Les polluants atmosphériques les plus problématiques en termes d’atteinte à la santé humaine sont les particules fines (PM) et le dioxyde d’azote (NO²), ce dernier participant à la constitution d’un troisième polluant sérieux : l’ozone (O3). Ces polluants sont principalement émis par trois secteurs d’activité : le transport, le résidentiel (chauffage) et l’industrie.

La problématique du transport, en particulier, doit être prise à bras le corps par nos responsables politiques et ce, à tous les niveaux de pouvoir. Au niveau européen, définir des normes strictes pour les nouveaux véhicules et, surtout, les faire respecter par les constructeurs automobiles est une priorité – rappelons que les émissions réelles de NOx sont en moyenne 7x supérieures à celles effectuées en cycles de test des véhicules. Les moteurs essence à injection directe (GDI), qui émettent dix fois plus de particules fines que les moteurs diesel, ne peuvent être soustraits, même temporairement, à cette obligation, ni à celle d’être équipés d’un filtre à particules. Celui-ci, d’un coût de 25€ par véhicule, serait-il trop cher payé par les constructeurs pour la santé humaine ?

Les responsables fédéraux et régionaux peuvent aussi agir sur le terrain : alignement progressif des accises appliquées aux véhicules diesel sur celles de l’essence, développement des modes alternatifs (transports publics, vélo, marche), zones basse émission (indépendamment de la motorisation), promotion des véhicules électriques légers sont quelques-unes des mesures qui peuvent porter leurs fruits (sains). Enfin, chaque citoyen dispose aussi de capacités d’action : réduire ses déplacements en voiture, privilégier les modes de transport non polluants, utiliser un véhicule plus léger et… ne pas oublier d’éteindre son moteur dès 10 secondes d’arrêt !

Pour avancer dans la résolution de ce problème majeur pour la santé publique, Inter-Environnement Wallonie vient de rédiger un dossier d’analyse détaillé sur la santé environnementale, disponible sur demande, dossier qui a été remis hier par Saint Nicolas aux parlementaires de la Commission Santé de la Chambre ainsi qu’aux Ministres Maggie De Block et Marie-Christine Marghem. La fédération des associations environnementales organisera également son université le 17 février 2017 au Palais des Congrès de Namur sur le thème « Préserver notre santé des pollutions environnementales ».

Contact  :
- Céline Tellier, Coordinatrice Mobilité – Aménagement du territoire – Energie : 081/390.769

Voir aussi :
REACH : la mise en œuvre décevante d’un règlement exemplaire
par Valérie Xhonneux - 8 juin 2017
Dix ans après son entrée en vigueur, la réglementation REACH a montré un potentiel d’impact élevé, mais qui se concrétise encore insuffisamment dans la (...)
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
Bisphénol A : Liberté pour l’entreprise, Egalité pour les seuls Français !
par Valérie Xhonneux - 1er octobre 2015
L’interdiction française d’utilisation du BPA dans les contenants alimentaires n’a pas ravi l’industrie, on s’en doute. Mais les tentatives des lobbys (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP