Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - Les nanotechnologies - Positions
Nanotechnologies : les Amis de la Terre demandent un moratoire !
par Véronique Paternostre - 13 mars 2008
Nouveau rapport publié le 11 mars 2008 : « Du Labo, dans nos assiettes : les nanotechnologies dans l’alimentation et l’agriculture ! »

Pour lire leur étude (en anglais). Dans ce documment vous trouverez des informations précieuses :
- page 54, liste des nano-produits en agriculture ;
- page 55, liste des nano-produits dans les emballages ;
- pages 56, 57, liste des nano-produits dans les équipements de cuisine ;
- page 58, listes des nano-produits dans les boissons et les additifs ;
- page 59, 60 liste des nano-produits dans les compléments alimentaires / « alicaments »

Les risques environnementaux et sanitaires graves et les conséquences sociales liés aux nanotechnologies dans l’agriculture amènent les Amis de la Terre / Friends of the Earth d’Australie, d’Europe, et des Etats-Unis à exiger qu’un moratoire soit mis en place sur toute commercialisation de produits alimentaires, d’emballages alimentaires, de matériaux en contact avec les aliments ou d’agrotoxiques (produits phytosanitaires) contenant des nanomatériaux fabriqués, tant que des réglementations encadrant spécifiquement les nanotechnologies n’auront pas été mises en place et que les citoyens n’auront pas été activement impliqués dans les prises de décision.

Des réglementations spécifiques aux nanotechnologies doivent garantir que :

Les nanomatériaux soient réglementés en tant que nouvelles substances

- Tout nanomatériau fabriqué à dessein doit être l’objet de nouvelles études de risque en tant que substance nouvelle, même si les propriétés de ses homologues à grandes particules sont connues.

- Tout nanomatériau fabriqué à dessein doit être l’objet d’études spécifiquement conçues pour les nanotechnologies et visant à évaluer les conséquences sur la santé et l’environnement ; avant toute autorisation de commercialisation pour des usages dans l’alimentation, l’emballage alimentaire, les produits en contacts avec les aliments ou les applications agricoles, il doit être démontré aussi que ce matériau ne pose aucun problème.

La définition basée sur la taille soit revue à la hausse

- Toutes les particules mesurant jusqu’à 300 nm doivent être considérées comme des « nanomatériaux » dans les études de risques pour la santé et l’environnement, étant donné qu’il est prouvé qu’elles posent des problèmes sanitaires semblables à ceux que posent des particules de moins de 100 nm, définies comme nano-particules.

Transparence dans les études de risque et étiquetage des produits

- Toutes les données importantes en lien avec les études de risques et les méthodes utilisées sont du domaine public.

- Tout nano-ingrédient fabriqué est indiqué clairement sur l’étiquette du produit pour permettre à tout citoyen d’être informé lors de son choix.

Les Amis de la Terre demandent aussi que :

Les citoyens soient impliqués dans les prises de décision

- Les citoyens, y compris tout groupe, partie prenante concernée, doit être impliqué dans tous les aspects de la prise de décision concernant les nanotechnologies dans l’alimentation et l’agriculture. Cela inclut le développement de cadres réglementaires, de règles d’étiquetage et la priorité donnée à ce que des fonds publics financent la recherche en alimentation et agriculture. Le droit des citoyens à refuser les nano-aliments doit être explicitement reconnu.

L’agriculture et l’alimentation bio et paysannes soient soutenues

La demande de la société pour une agriculture et une alimentation durables doit être un élément important dans l’évaluation des nanotechnologies dans l’agriculture et l’alimentation, et dans le processus de décision.

Voir aussi :
L’encadrement des nanomatériaux totalement à la masse
par Valérie Xhonneux - 24 février 2017
Voilà 10 ans (et plus) que la question de l’encadrement des nanomatériaux a été posée. Qu’il s’agisse de l’encadrement législatif, par le biais de REACH, (...)
Lettre ouverte de la société civile sur le registre belge des nanos matériaux
par Pierre Titeux - 9 décembre 2013
La société civile a eu l’occasion de prendre part aux discussions relatives à la mise en oeuvre d’un registre belge des nanomatériaux. Pour les (...)
Plus de nanos, plus de questions !
par Fil d’infos et actualité - 4 novembre 2013
Nouvelle mise à jour de l’inventaire des produits de consommation contenant des nanomatériaux par le PEN L’inventaire des « nanoproduits » du (...)
De l’utilité d’un registre des nanomatériaux
par Valérie Xhonneux - 30 mai 2013
Une semaine après le décès de Heinrich Rohrer, colauréat du prix nobel de physique de 1986 pour son invention du microscope à effet tunnel, et qui a (...)
Etablir un registre Belge des nanomatériaux : lettre ouverte
par Valérie Xhonneux - 7 mai 2013
Les nanomatériaux sont de nouveaux matériaux manufacturés, d’une taille extrêmement petite (un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre). De ce (...)
De plus en plus de nano-argent dans les produits de consommation
par Valérie Xhonneux - 6 mars 2013
L’ANEC (European consumer voice in standardisation) et le BEUC (European Consumers’ Organisation) s’inquiètent du nombre croissant de produits qui (...)
Nanoparticules : le marché fonce les yeux fermés
par Valérie Xhonneux - 23 novembre 2012
Aujourd’hui, plus d’un millier de produits contenant des nanoparticules manufacturées ou produits à l’aide des nanotechnologies sont disponibles sur (...)
Nanomatériaux et Environnement, un excellent dossier !
- 18 septembre 2012
L’AVICENN, Association de Veille et d’Information Civique sur les Enjeux des Nanosciences et des Nanotechnologies, vient de publier son dossier « (...)
Les nanotubes de carbones toxiques pour les organismes aquatiques
par Valérie Xhonneux - 27 août 2012
Comptant parmi les matériaux les plus solides existant, les nanotubes de carbone sont d’ores et déjà largement utilisés dans nombre de matériaux (...)
Tromperie sur la marchandise ? Des nanoparticules identifiées dans des crèmes solaires prétendument « sans nano »
- 21 août 2012
Des crèmes solaires vendues avec la mention « sans nano » contiennent en fait de l’oxyde de zinc sous forme nanoparticulaire. Les entreprises (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP