Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Positions
Retadateurs de flamme dans les produits électroniques : NON à cette bombe à retardement !
par Véronique Paternostre - 9 avril 2008
NON à la norme IEC 62368 – section 7

La norme IEC 62368, section 7 de la Commission électrotechnique internationale exige que les enveloppes extérieures en plastique de tous les produits électroniques soient résistantes à la flamme d’une bougie.

Un groupe important d’organisations de protection de la santé et de l’environnement (au niveau mondial) demandent un vote de sanction : NON à cette norme !!!

Sachant que la dernière phase de vote aura lieu le 25 avril, il s’agit d’agir vite.

Pourquoi ?

Ce projet de norme a été élaboré de façon très discrète sans publicité ou consultation du public. Les ONG ont d’ailleurs appris depuis que cette norme était en fait poussée par l’industrie chimique pour élargir son marché alors que cette protection s’avérait inutile. En effet, déjà en 2002, la US National Fire Protection Association (NFPA) avait conclu que le problème des incendies dans l’électronique ne posait pas un niveau de risque suffisant que pour être défini comme prioritaire en matière de politique de sécurité. Cette conclusion a été validée dans une autre étude de la NFPA en 2007.

Si l’article 7 de la norme est confirmé, des millions de tonnes de produits chimiques toxiques ignifuges (retardeurs de flamme) seront probablement utilisés chaque année pour répondre à cette norme.

Cela rendra également très difficile le recyclage « environnementalement soutenable » et efficace de ces produits électroniques.

Un livre blanc pour dire NON !

Le livre blanc ci annexé fournit des données sur les effets indésirables sur la santé des substances chimiques actuellement utilisées pour répondre aux exigences d’inflammabilité de la section 7.

Le livre blanc conclut que cette norme IEC 62368, section 7 pose un bien plus grand risque pour la santé humaine et l’environnement que le nombre très faible d’incendies qui seraient évités grâce aux retadateurs de flamme imposés par celle-ci.

L’ensemble des signataires de ce livre blanc travaille sans relâche pour influencer le vote des États-Unis sur cette norme (et en particulier l’article 7).

« Nous souhaitons éviter cette catastrophe écologique et sanitaire sous forme de bombe à retardement ».

Des courriers sont envoyés aux secrétaires nationaux du Comité électrotechnique international afin que leur vote soit négatif. Cette norme est contraire au principe de prévention pour la santé et l’environnement !

PDF - 555.3 ko
White paper (43 pages)
Voir aussi :
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
Bisphénol A : Liberté pour l’entreprise, Egalité pour les seuls Français !
par Valérie Xhonneux - 1er octobre 2015
L’interdiction française d’utilisation du BPA dans les contenants alimentaires n’a pas ravi l’industrie, on s’en doute. Mais les tentatives des lobbys (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP