Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Comprendre
Le développement des enfants perturbé par des substances polluantes
par Valérie Xhonneux - 13 mai 2009
Une étude menée sur 200 enfants par le Steunpunt Milieu en Gezondheid entre 2002 et 2007 met en évidence l’influence négative que peuvent avoir certaines substances polluantes sur le développement intellectuel et comportemental de nos enfants.

Réalisée dans le cadre du plan d’actions régionales santé-environnement flamand, cette étude s’est concentrée sur trois types de polluants : des métaux lourds (plomb, cadmium), des polluants organiques persistants (PCBs et dioxines) et des pesticides (DDE - métabolite du DDT - et HCB).

Peu après la naissance des enfants, des analyses du sang provenant de leur cordon ombilical ont été réalisées pour quantifier leur exposition prénatale à ces substances polluantes. Des questionnaires ont ensuite été complétés régulièrement par les mères afin d’identifier de possibles problèmes émotionnels et comportementaux.

Les analyses statistiques des résultats des mesures et des tests comportementaux sont inquiétantes : les enfants présentant une forte concentration en plomb ont obtenu de plus faibles résultats à des tests de QI. Ils sont plus actifs que la moyenne et éprouvent des difficultés pour se concentrer ainsi que des problèmes sociaux et émotionnels.

Les enfants présentant un taux de PCB important commencent à marcher plus tard et développent leur langage avec un certain retard. Ils expriment aussi moins vite leurs émotions. Ils sont plus passifs et obtiennent des résultats moindres aux tests de QI. Les résultats sont pratiquement identiques en cas de concentration trop élevée de pesticides dans le sang du cordon ombilical.

Enfin, cette étude montre que les effets délétères dus aux polluants présents dans notre environnement peuvent être différents, plus étendus et plus prononcés entre les filles et les garçons. Les effets des PCBs observés dans le cadre de cette étude sur la fonction thyroidienne soutiennent également l’hypothèse qu’une exposition à des polluants environnementaux, tel les composés organochlorés (par exemple du PCB, DDT,...), peut interférer avec le fonctionnement de la glande thyroide et donc affecter le développement du cerveau.

L’intégralité de l’étude (en anglais) est disponible ici.

Voir aussi :
REACH : la mise en œuvre décevante d’un règlement exemplaire
par Valérie Xhonneux - 8 juin 2017
Dix ans après son entrée en vigueur, la réglementation REACH a montré un potentiel d’impact élevé, mais qui se concrétise encore insuffisamment dans la (...)
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP