Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents biologiques - Comprendre
Allergies et climat
par Véronique Paternostre - 14 avril 2009
Le printemps est arrivé, la belle saison... (air connu). Belle saison qui pourtant vire parfois au calvaire chez les personnes sujettes aux allergies. Nez qui picote, les yeux bouffis, gorge qui gratouille...

Pour suivre en temps (presque) direct la qualité de l’air et sa concentration en pollen en Belgique, un site de données de l’Institut Scientifique de Santé Publique : airallergy.be

Changements climatiques

Nous faisons face aujourd’hui à des modifications de plus en plus perceptibles du climat. L’ensemble des experts du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat) confirment que ces perturbations auront un impact sur la santé des populations. Et, même si les pays les plus pauvres seront les plus touchés, la santé de la population des pays développés est également concernée.

Sous nos climats, on peut s’attendre à plusieurs risques pouvant porter atteinte à la santé de la population :

- une augmentation en fréquence et en intensité des événements extrêmes, par exemple, vagues de chaleur, inondations, feux de forêts... ;

- l’émergence ou la réémergence de risques infectieux, en raison de modifications environnementales, par exemple, une extension géographique des vecteurs de West Nile, de la dengue, du paludisme, du chikungunya ... ;

- des modifications de l’environnement et des modes de vie entraînant de nouvelles expositions, par exemple expositions au soleil et risques liés aux UV, baignades et leptospiroses,...

Allergies et asthmes

En Belgique, 6 à 7% des adultes et 8 à 10% des moins de 18 ans sont asthmatiques. Une composante allergique est retrouvée dans 70 à 80% des cas et dans 95% lorsqu’il s’agit des enfants.

L’asthme est une maladie complexe, et cette complexité est accentuée lorsque la composante « allergie » est présente. Les allergènes sont difficiles à identifier et souvent multiples : acariens, poils d’animaux, moisissures, pollens…

On observe aujourd’hui une augmentation du nombre de cas d’asthme et de la sévérité des manifestations de l’allergie. Certains pensent à incriminer l’environnement ; cette question était au centre des derniers états généraux français de l’asthme et des allergies.

L’asthme et l’allergie : les reflets des variations climatiques ?

Le changement de climat est bel et bien mis en cause. Son impact sur l’asthme et les allergies se fait principalement à deux niveaux :

- Les conditions météorologiques agissent sur le développement des allergènes ;

- Les variations brutales de température, notamment les refroidissements, accompagnées de vent peuvent déclencher une contraction des bronches.

Les changements climatiques bien que liés à des pollutions atmosphériques à grande échelle sont aussi liés à des pollutions plus locales (au niveau de la biosphère). Or les polluants présents à notre altitude sont susceptibles de favoriser la sensibilisation aux allergènes qui passent par les poumons. L’ozone troposphérique par exemple, produit par des réactions entre gaz d’échappement, entraîne une inflammation des bronches et aggrave l’hyperactivité bronchique.

Par ailleurs, les différents polluants peuvent agir en synergie, en préparant ou en renforçant l’action d’autres facteurs déclenchants de l’asthme.

Sous les effets du réchauffement climatique et de certains polluants capables d’agir sur la croissance des végétaux, les pollens sont de plus en plus variés et apparaissent de plus en plus précocement, notamment en fin d’hiver et en début de printemps. Au final, la quantité des pollens s’est fortement accrue car la saison des pollens ne s’est pas seulement décalée dans le temps mais s’est aussi étendue en durée…

Voir aussi :
De quoi Ebola est-elle le nom ?
par Fil d’infos et actualité - 13 août 2014
Réflexion intéressante de Fabrice Nicolino qui invite à réfléchir, sur base de travaux scientifiques solides, aux liens entre maladies émergentes et (...)
« Faire des enfants demain » ou les risques de dérives des manipulations génétiques
par Fil d’infos et actualité - 19 mars 2014
Une excellente interview réalisée par Agnès Noël, parue sur le site Basta !, de Jacques Testart, biologiste et « père » du premier bébé éprouvette. (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP