Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Comprendre
Bénéfices des entreprises VS santé publique et environnement sain
par Valérie Xhonneux - 13 novembre 2009
Il flotte dans l’air de la Commission environnement du Parlement européen un petit air de déjà vu : quelques mois après les négociations relatives au « paquet pesticides », une nouvelle bataille s’engage, sur le terrain des biocides cette fois. Et si les combattants ont quelque peu changé – élections obligent - les arguments qui s’affrontent restent les mêmes...

Ce 4 novembre, les parlementaires européens membres de la Commission environnement examinaient la proposition de règlement concernant la mise sur le marché et l’utilisation des substances biocides. Et on s’est immanquablement retrouvé face aux traditionnels clivages . D’un côté les défenseurs à tout crin des bénéfices des entreprises représentés par la rapporteuse de centre droit Christa Klass qui a notamment critiqué la proposition de la Commission qui n’irait pas assez loin pour réduire les coûts liés au processus d’autorisation des substances biocides pour les industries. De l’autre, les parlementaires soucieux de la santé publique et de la protection de l’environnement sous la houlette du danois Dan Jorgensen qui considère que la proposition de règlement présente de nombreuses lacunes tant au niveau de protection de l’environnement que de la santé humaine.

Les preuves scientifiques des effets délétères des substances chimiques, en ce comprises les substances biocides ne cessent de s’accumuler. Et des mesures ont été prises concernant les pesticides : dès l’entrée en vigueur du nouveau règlement concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, les substances cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction seront bannies d’utilisation. La cohérence voudrait donc que la nouvelle réglementation relatives aux substances biocides reprenne ces mêmes critères d’exclusion...

Par ailleurs, l’application du principe de précaution lors de l’autorisation de substances dangereuses est encore loin d’être au coeur des préoccupation de la Commission . La protection des groupes vulnérables, comme les enfants et les femmes enceintes, n’est toujours pas intégrée dans la proposition actuelle de législation.

Les ONG d’environnement, coordonnée par le Pesticide Action Network (PAN) et l’Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL), ont signalé ces lacunes aux parlementaires. Espérons qu’ils nous entendront et déposeront des amendements afin d’améliorer la proposition de la Commission et d’assurer un niveau élevé de protection tant de l’environnement que de notre santé.

Voir aussi :
REACH : la mise en œuvre décevante d’un règlement exemplaire
par Valérie Xhonneux - 8 juin 2017
Dix ans après son entrée en vigueur, la réglementation REACH a montré un potentiel d’impact élevé, mais qui se concrétise encore insuffisamment dans la (...)
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP