Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Positions
Réduction des substances dangereuses : un rapport douteux pointé du doigt
par Valérie Xhonneux - 11 mai 2010
Les conclusions de l’analyse rédigée par le département politique du parlement européen indiquent que le rapport coûts (économiques)/bénéfices (pour la santé et l’environnement) lié à la substitution des PVCs et de 3 phtalates visés dans le cadre de la révision de la directive RoHS - Reduction of Hazardous Substances - (dont nous vous parlions ici) est trop faible pour justifier une telle mesure. La mise à jour d’importantes imprécisions a heureusement permis de renvoyer les auteurs à leur copie. Mais la cause n’en est pas pour autant gagnée.

L’alerte a été lancée par le directeur général du conseil européen des fabricants de vinyl (ECVM), Helmuth Leitner et par Alexandre Dangis, directeur des Convertisseurs européens de plastique (EPC), qui ont relevé l’absence totale d’adéquation des chiffres repris dans le rapport avec la réalité commerciale. Le prix de 60€/kg de PVC repris dans le rapport serait ainsi surestimé d’un facteur 60 ! Situation identique pour l’alternative la moins chère du PVC, le polyethylene, étiquettée à 124€/kg, soit 120 fois ce que les parlementaires ont pu trouver sur internet. Les informations reprises pour les phtalates suscitent également pas mal d’interrogations et notamment le fait que les prix soient indiqués en kg – voire en grammes-, alors que de telles substances sont habituellement achetées par tonnes.

Une telle surestimation des coûts ne pouvait que conduire aux conclusions dudit rapport (même si nous restons d’avis que la santé n’a pas de prix). Et la mise à jour des erreurs ne pouvait que conduire les parlementaires à demander aux auteurs du rapport de revoir leur copie. Date butoir : avant le vote en plénière du parlement européen prévu pour le 3 juin prochain.

Les consultants ont d’ores et déjà reconnu qu’ils avaient utilisés des données inappropriées pour leur analyse de risque et ont promis de remettre une version corrigée pour le 15 mai.

Si la mise en cause de ce rapport est une bonne chose pour l’évolution du dossier (une bataille de gagnée), elle ne garantit pas pour autant que la guerre est finie, et encore moins qu’elle soit gagnée ! Le rapporteur du dossier, Jill Evans, est indiscutablement soucieux de protéger la santé humaine et l’environnement notamment par l’interdiction de l’utilisation de plusieurs substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques, mais il reste à convaincre l’ensemble des parlementaires - ainsi que les représentants des Etats-membres - que ces mesures se justifient et doivent être mises en application sans délai !

Rendez-vous donc, pour plus d’infos, début juin, au terme du vote en plénière du parlement !

Source : Chemical watch

Voir aussi :
REACH : la mise en œuvre décevante d’un règlement exemplaire
par Valérie Xhonneux - 8 juin 2017
Dix ans après son entrée en vigueur, la réglementation REACH a montré un potentiel d’impact élevé, mais qui se concrétise encore insuffisamment dans la (...)
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP