Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Sans titre - Sans titre - Comprendre
Viande et anti-viande : survol en quelques chiffres
par Anne Thibaut - 4 décembre 2011
Quel est l’impact des messages anti-viande sur les comportements des consommateurs, en terme de crédibilité et modification des habitudes alimentaires. Une étude du CRIOC analyse la perception des messages anti-viande.

Comportement général de consommation de la viande

Chaque semaine, les consommateurs Belges consomment en moyenne 5,8 fois de la viande, moins chez les femmes, les urbains et les groupes sociaux inférieurs. Les viandes consommées majoritairement sont par ordre décroissant le poulet (93% au moins une fois par an), le boeuf (87%), le porc (83%) et le veau (80%). Tous les autres espèces sont consommées beaucoup moins fréquemment (<50%), en particulier par les groupes sociaux inférieurs. La nouveauté et la rareté de l’offre et le prix lié à celle-ci peuvent expliquer cette moindre consommation. La consommation de viande biologique est faible (<10%) voire inexistante, quel que soit la variété de viande. Le prix plus élevé de la viande et l’absence d’intérêt perçu par les consommateurs en matière de viande biologique explique cette faible consommation.

Choix d’un produit carné

Qualité, prix, fraîcheur constituent les facteurs qui orientent les consommateurs vers le choix d’un produit carné. Quand ces facteurs sont considérés comme identiques par le consommateur, celui-ci sélectionne le morceau en fonction de sa perception du goût, de l’aspect de la pièce de viande présentée, de son odeur, de la confiance dans le point de vente et de l’absence de risque lié à la sécurité alimentaire.

Les messages anti-viande ont-ils un impact sur les changements de comportement ?

De manière générale, peu de consommateurs déclarent avoir vu un message qui les dissuadent de consommer de la viande. Les messages liés à la santé, notamment au cancer et aux maladies cardio-vasculaires, sont plus souvent identifiés, suivis du bien-être animal et de l’environnement. Ces messages sont principalement reconnus dans les médias traditionnels, comme la télévision et les journaux.

Les consommateurs qui se souviennent d’un message anti-viande et qui en partagent le contenu, le considèrent comme crédible. En fait, les consommateurs qui sont déjà convaincus de ne pas consommer de la viande se sentent renforcés dans leur conviction. Par contre, peu de consommateurs déclarent avoir modifié leur comportement après avoir vu ces messages. Ils se limitent, la plupart du temps, à une simple diminution de leur consommation de viande. En effet, les arguments utilisés dans les messages ne semblent pas suffisants pour induire des changements importants de consommation de viande. Dans le contexte actuel de crise économique, les diminutions constatées sont principalement dues à la perception du prix, en particulier parmi les consommateurs à revenus modestes.

Changements de comportement de consommation

Si la viande disponible aujourd’hui est perçue comme de meilleure qualité que par le passé (57%), son prix est estimé plus cher par près de huit consommateurs sur dix. Comme six consommateurs sur dix déclarent avoir connu une baisse de pouvoir d’achat durant les 12 derniers mois, assez naturellement, ils établissent un lien entre baisse du pouvoir d’achat et prix du produit carné, explication principale à la limitation de la consommation.

De plus, 4 consommateurs sur 10 déclarent avoir diminué leur consommation de viande au cours des derniers mois, au profit des fruits et légumes, suivant en cette matière les conseils nombreux des professionnels de la santé.

Ces deux facteurs peuvent aussi justifier le fait que le poulet est moins affecté que les autres viandes (boeuf, porc). Pour les autres espèces, aucun changement significatif au niveau des morceaux consommés n’est signalé.

Sources : La consommation de viande et La perception des messages anti-viande

Source : communiqué de presse du CRIOC

Voir aussi :
C’est toujours les petits qu’on pschiiit !
par Fil d’infos et actualité - 26 mars 2013
Petit guide pour éviter les pesticides à la maison et au jardin, édité par Ecoconso. Une brochure qui vous accompagnera progressivement vers une (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP