Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Comprendre
Une rentrée scolaire toxique ?
par Valérie Xhonneux - 4 septembre 2012

A la veille de la rentrée scolaire, l’association américaine Center for Health, Environment & Justice (CHEJ) a décidé d’analyser diverses fournitures scolaires. Quelques modèles typiques de mallettes, de boîtes à tartines et autres produits scolaires ont été envoyés à des laboratoires qui y ont recherché la présence de phtalates.

Pour rappel, les phtalates sont utilisés dans certains plastiques pour les rendre souples et solides. Ils sont aussi considérés par l’agence de protection de l’environnement américaine comme « substances qui présentent ou peuvent présenter un risque déraisonnable de préjudice à la santé ou l’environnement ». Au vu des impacts potentiels de ces substances sur la santé humaine, elles ont été bannies d’utilisation dans les jouets dès 2008. Une réglementation similaire existe pour les jouets mis sur le marché européen.

Mais la législation américaine ne s’applique qu’aux jouets, et pas aux fournitures scolaires. D’où l’idée du CHEJ de tester la contamination de ceux-ci. Et les résultats interpellent : pratiquement tous les produits se voient recalés ! Des niveaux élevés de phtalates ont été détectés dans 75% des produits testés et 55% d’entre eux étaient contaminés par plusieurs de ces phtalates, contribuant directement au désormais connu « effet cocktail ». Des marques populaires telles que Dora, Spiderman et Disney sont concernées par ces résultats des fournitures scolaires.

Face à ce constat, le CHEJ a décidé d’interpeller les autorités américaines pour qu’elles veillent à assurer un niveau élevé de protection de la santé des enfants. La loi fédérale américaine encadrant l’utilisation des substances toxiques, le « Toxic Substances Control Act » est périmé, tant dans son niveau d’exigence que dans sa mise en œuvre. Sa révision urgente est donc indispensable pour réduire l’exposition des enfants aux substances nocives pour leur santé. Le CHEJ recommande également qu’un étiquetage signalant la présence de phtalate soit imposé.

Et chez nous, me direz-vous ? Hors législations spécifiques (comme dans le cas de la Directive « jouets »), les règles d’utilisation des phtalates sont définies dans le règlement REACH. La liste des substances extrêmement préoccupantes (SVHC), candidates à autorisation, s’étoffe peu à peu et compte désormais 106 substances, dont certains phtalates.

Aux Etats-Unis, Center for Health, Environment & Justice propose aux parents un guide identifiant les fournitures scolaires les moins nocives. Chez nous de telles alternatives peuvent être trouvées sur le site d’econconso. Par ailleurs, n’hésitez pas à utiliser également votre droit de savoir auprès des entreprises !

Voir aussi :
REACH : la mise en œuvre décevante d’un règlement exemplaire
par Valérie Xhonneux - 8 juin 2017
Dix ans après son entrée en vigueur, la réglementation REACH a montré un potentiel d’impact élevé, mais qui se concrétise encore insuffisamment dans la (...)
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP