Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - Activités domestiques
Les allumeurs du dimanche
par Karine Thollier - 15 septembre 2012

L’incinération de déchets à domicile, une pratique du passé ? Pas encore, hélas... Il y a fort à parier que certains de nos lecteurs en ont été témoins : des volutes de fumées suspectes qui s’échappent d’un jardin voisin, et dont l’odeur évoque plus le côté acre du plastique que le sapin de Noël...

Pourtant, la loi interdit (depuis 1996 !) de brûler des déchets dans son jardin, sauf si ce sont des déchets verts (bois et autres végétaux) et que le feu est fait à plus de 100 mètres de toute habitation. Cette interdiction n’a pas pour objectif d’obliger les citoyens à payer des sacs (ou bacs) pour évacuer leurs déchets. Tout simplement, le but est de préserver la santé publique.

Le premier danger de ces feux interdits, le plus visible, c’est la fumée et les particules qu’elle charrie. Irritantes, elles peuvent rester longtemps dans les poumons (au plus la particule est fine, au plus elle peut pénétrer profondément) et favoriser l’apparition d’infections respiratoires. Vient ensuite le monoxyde de carbone, surtout produit dans les feux couverts, et qui empêche le sang d’envoyer l’oxygène vers les cellules. Enfin, danger à plus long terme, les dioxines, furanes et autres résidus de combustion qui sont formés en grandes quantités par combustion des plastiques sont responsables de nombreux cancers du poumon.

Ces effets ne s’arrêtent pas à la clôture du terrain. Pire encore, les dioxines se déposent sur les sols et sont absorbées par les végétaux. Un potager régulièrement survolé de fumée est le meilleur moyen de faire entrer dioxines et furanes dans son alimentation quotidienne !

A l’heure des « poubelles à puce » on pourrait croire que ces pratiques relèvent d’un autre âge, pourtant il n’en est rien, surtout dans les communes rurales. Inter-Environnement Wallonie reçoit régulièrement des courriers de voisins pollué, souvent outrés ou dépités. Car non seulement ces pratiques sont interdites, mais elles sont encore très peu sanctionnées.

L’exemple d’une association dans la commune de Tournai. Située en zone rurale, une de ses membres se retrouve régulièrement empoisonnée par la fumée de ses voisins. La pratique dure depuis des années, malgré le passage d’un agent régional, puis des appels à la police communale qui ont amené le passage de l’agent de quartier : aucune sanction à l’encontre des empoisonneurs ! Ni l’approche éducative de l’agent régional, ni la constatation visuelle de l’origine de la fumée par l’agent de quartier n’ont amené à dresser un procès verbal pour cette infraction. Le courrier envoyé par l’association au bourgmestre de Tournai pour dénoncer la situation et le manque de réaction de la police est resté, à ce jour, sans réponse...

Face au manque évident d’enthousiasme à sanctionner ce comportement dangereux, Inter Environnement Wallonie se voit contrainte de rappeler aux autorités communales et régionales leur devoir de sanction pour protéger la santé publique. A l’occasion des élections communales, espérons que ce dossier devienne d’une actualité brûlante. Il le sera en tout cas pour Inter-Environnement Wallonie dans les mois qui viennent...

Cet article est paru dans nIEWs la lettre électronique de la Fédération Inter-Environnement Wallonie.

Voir aussi :
Enclencher la transition vers un monde plus sain pour nos enfants !
par Valérie Xhonneux - 13 mars 2017
L’Organisation mondiale de la santé vient de publier deux nouveaux rapports sur les conséquence dramatique de la pollution de l’environnement sur la (...)
Quelle tactique quand les tiques attaquent ?
par Fil d’infos et actualité - 10 avril 2014
Tout qui pratique la randonnée (ou d’autres activités) en pleine nature n’a pu échapper aux tiques, ces bestioles peu ragoûtantes qui se gavent de (...)
« Peut être utilisé en agriculture bio » : oui, mais...
- 8 juillet 2013
Le Cuprex Garden d’Aveve est préconisé pour lutter contre diverses maladies cryptogamiques (provoquées par des champignons) des plantes. Sont visés (...)
Pub et santé : aiguiser l’esprit critique des jeunes
par Fil d’infos et actualité - 12 juin 2013
Les jeunes sont une cible marketing privilégiée des industriels, notamment pour des produits peu recommandés pour leur santé. Développer leur esprit (...)
Une meilleure sécurité des consommateurs
par Fil d’infos et actualité - 24 mai 2013
Un renforcement de la coopération dans l’Union pour une meilleure sécurité des consommateurs. En 2012, les États membres ont adopté au total 2 278 (...)
Banc solaire aussi dangereux que le tabac et l’amiante
par Alain Geerts - 5 décembre 2012
La Fondation contre le Cancer lance une campagne pour mettre les consommateurs en garde contre les bancs solaires. Elle demande l’enregistrement (...)
Lingettes bébé et santé
- 21 novembre 2012
Source : le blog de santé-habitat.be Attention aux lingettes contenant du phénoxyéthanol, encore appelé « phénoxytol » ou « EGPhE ». Une étude (...)
Ce 19 novembre : la journée des toilettes
par Alain Geerts - 19 novembre 2012
L’organisation chaque année depuis dix ans le 19 novembre d’une journée mondiale des toilettes a contribué à lever quelque peu le tabou sur un sujet (...)
Ta mer en tong
par Alain Geerts - 6 juin 2012
Du 8 juin au 1er septembre 2012, Eau de Paris expose des objets pas tout à fait comme les autres au Pavillon de l’Eau à Paris. En accueillant « Ta (...)
Rendre les fumeurs le plus accro possible...
par Alain Geerts - 31 mai 2012
Depuis plus de 20 ans (seulement, diront certains), le 31 mai est la Journée mondiale de lutte contre le tabac. Lors de cette journée il ne doit (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP