Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - GSM - ondes électromagnétiques - Comprendre
Une réglementation plus stricte pour limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques des GSM
par Alain Geerts - 25 février 2013
Un projet d’AR sera déposé au Conseil des Ministres du 1er mars prochain par Laurette Onkelinx, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et Johan Vande Lanotte, Ministre de l’Economie et des Consommateurs. Il prévoit de nouvelles obligations imposées aux producteurs, grossistes et vendeurs de téléphones mobiles, pour réduire l’exposition des utilisateurs aux ondes électromagnétiques.

En Belgique, le taux de pénétration de la téléphonie mobile s’élève à plus de 100% (il y a plus de cartes Sim que d’habitants). Environ 4 % des utilisateurs de gsm (400.000) en Belgique téléphonent plus de 30 minutes par jour (le niveau de risque en cas de longue utilisation) avec ou non une oreillette. La tendance est à la hausse parmi les jeunes ; selon une enquête de l’OIVO 2011 ‘les jeunes et le gsm’ : à l’âge de 12 ans, presque tous les jeunes ont un gsm (+15% par rapport à 2009), à l’âge d’environ 10 ans, 2 jeunes sur 3 ont un gsm (+21%).

Quelles seront ces nouvelles obligations ?

- 1. Informer l’utilisateur du débit d’absorption spécifique (DAS) des différents GSM

Le DAS (débit d’absorption spécifique) quantifie le niveau d’exposition de l’utilisateur aux ondes radio. La réglementation européenne impose que le DAS ne dépasse pas 2 W/kg.

Même si les téléphones mobiles respectent cette norme, la précaution reste de mise : le choix du bon GSM (de valeur DAS inférieure) peut réduire de 3 à 10 fois l’exposition aux rayonnements. Il est donc important que les consommateurs puissent acheter leur GSM en connaissance de cause et prendre en compte le DAS dans leur choix d’achat. Les vendeurs de téléphones mobiles devront désormais mentionner le DAS de tout modèle de téléphone mobile, non seulement sur les lieux de vente, mais aussi dans la publicité. Le projet d’arrêté royal oblige également d’afficher clairement dans les points de vente, la signification de la valeur DAS et le conseil d’utiliser une oreillette et de choisir un GSM à faible valeur de rayonnement. De même, les producteurs et grossistes auront l’obligation de communiquer cette valeur DAS aux acheteurs de leurs produits, pour mention sur le lieu de vente. Il est important de noter que la valeur DAS déclarée par le fabricant ne reflète pas toujours l’exposition réelle de l’utilisateur aux ondes radio. Dans la pratique, la puissance d’émission peut varier en fonction de la qualité de réception : si la réception est mauvaise, la puissance d’émission électromagnétique est plus importante et inversement.

Les spécificités techniques de l’appareil peuvent avoir un impact sanitaire pour l’utilisateur, mais son comportement reste un paramètre tout aussi important : cet impact sera moindre s’il téléphone avec modération, avec une oreillette et pas dans un véhicule en mouvement, etc.

- 2. Interdiction de la vente de GSM pour enfants

La vente de téléphones mobiles spécifiquement conçus pour les jeunes enfants sera interdite : elle concerne les téléphones mobiles adaptés, destinés aux enfants jusqu’à l’âge de 7 ans.

- 3. Interdiction de la publicité sur les GSM à destination des enfants de moins de 14 ans

La publicité prônant l’utilisation du GSM chez les enfants de moins de 14 ans sera interdite. Il s’agit de publicités diffusées dans les programmes pour enfants de la radio et de la télévision, dans les magazines pour enfants ou autres imprimés, ainsi que sur les sites web à l’intention de ce groupe d’âge.

Ces deux mesures de protection des enfants visent à limiter l’utilisation de téléphones portables par ceux-ci. L’impact des ondes radio sur la tête d’un enfant est en effet plus important que sur celle d’un adulte.

Le projet a été soumis à différents organes d’avis (Conseil Supérieur de la Santé, Conseil Fédéral du Développement Durable, Conseil Supérieur de l’Economie, etc..), aux entités fédérées et à la Conférence interministérielle de l’Environnement (CIE). Il a également été notifié à la Commission européenne début janvier qui dispose, ainsi que chaque état-membre, de trois mois pour communiquer ses remarques.

Encourager l’usage d’oreillettes pour encore limiter l’exposition des utilisateurs de GSM aux ondes électromagnétiques

La Ministre de la Santé publique souhaite aller plus loin dans la protection des utilisateurs de téléphones mobiles.

Une mesure supplémentaire sera prise avant fin 2013 pour encore limiter l’exposition des utilisateurs de GSM aux ondes électromagnétiques : un AR est en cours d’élaboration pour rendre obligatoire la vente d’oreillettes avec tout GSM.

L’utilisation d’une oreillette permet en effet de diminuer l’exposition de manière plus efficace encore.

La ministre a également demandé au Conseil Supérieur de la Santé d’actualiser son avis sur les ondes GSM, le dernier datant de 2008.

Pour rappel, deux brochures d’information ont déjà été réalisées par le SPF Santé publique sur les risques de santé liés à la pollution électromagnétique et à l’utilisation d’un téléphone mobile :
- « Les champs électromagnétiques et la santé », votre guide dans le paysage électromagnétique
- « Téléphones mobiles et santé », normes, faits scientifiques et conseils pour une utilisation raisonnable.

Ces brochures sont régulièrement actualisées, en collaboration avec le Conseil Supérieur de la Santé, en fonction des nouvelles études et données scientifiques disponibles.

Dossier de presse :

Discours de Laurette Onkelinx

Questions et réponses

Présentation générale

Présentation professeur Luc Verschaeve

Présentation Dr Jacques Vanderstraeten

Source : le communiqué officiel

Voir aussi :
Ondes électromagnétiques : impacts sociaux et environnementaux
par Alain Geerts - 12 janvier 2015
A l’occasion de la journée d’étude sur « Les Ondes et Champs électromagnétiques, quelles précautions pour les travailleurs ? » organisée à Namur, (...)
Electrosensibilité : une souffrance en mal de reconnaissance
par Fil d’infos et actualité - 13 août 2014
Chaque été, l’association Une terre pour les électrohypersensibles (EHS) organise un rassemblement international – il aura lieu cette année du 25 août (...)
Comment les géants de la téléphonie parviennent à semer le doute scientifique
- 13 mars 2014
Semer le doute, financer des experts, alimenter la contradiction par de fausses recherches, jouer sur les mots : le documentaire Ondes, science (...)
« Les sacrifiés des ondes », un film pour faire le point
par Alain Geerts - 11 mars 2014
L’association Le Grappe présente « Les sacrifiés des ondes » un film-enquête de J.Y. Bilien. La projection sera suivie d’un débat animé par Paul (...)
Radiofréquences : pas de risque avéré (à court terme), mais pas assez d’études
par Fil d’infos et actualité - 15 octobre 2013
L’Anses publie son avis sur les radiofréquences, augmenté des connaissances accumulées depuis trois ans. Rien ne permet de conclure avec certitude (...)
Ondes électromagnétiques : protection ? information ? service ? Les trois !
par Alain Geerts - 27 août 2013
France. Deux rapports relatifs à la problématique des ondes électromagnétiques viennent d’être remis cette semaine aux autorités compétentes. Le (...)
Ondes électromagnétiques : une protection encore insuffisante
par Virginie Hess - 8 juillet 2013
Durant ces trois dernières années, une série de dispositions réglementaires allant dans le sens d’un meilleure prise en compte du risque sanitaire de (...)
GSM et protection du consommateur, le crioc se positionne
par Fil d’infos et actualité - 6 mars 2013
Nous vous avons présenté, il y a peu, la nouvelle réglementation plus stricte pour limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques des GSM. Le CRIOC (...)
La 4G au fil de l’actualité
par Alain Geerts - 21 février 2013
Inter-Environnement Bruxelles est intervenu sur Télé Bruxelles à propos du déploiement du réseau 4G à Bruxelles. Ecoutez les interviews de Matthieu (...)
4G à BXL : entreprises 10 - santé publique 0
par Alain Geerts - 20 février 2013
Nous relayons ici une lettre adressée par Gérald Hanotiaux du collectif dé - mobilisation à Evelyne Huytebroeck, ministre bruxelloise en charge (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP