Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Comprendre
Les couples « mère-enfant » belges exposés au mercure et au Bisphenol A
par Alain Geerts - 17 juin 2013
Les mères belges ont un taux de mercure deux fois supérieur à la moyenne européenne, et un taux de Bisphénol A de l’ordre de 50% au-dessus de la valeur moyenne. C’est ce qui ressort de l’étude européenne Democophes.

Le programme de biosurveillance humaine Democophes a mesuré, dans 17 pays l’exposition de 1.844 couples mère-enfant à cinq polluants : le mercure, le cadmium, la cotonne, les phtalates et la bisphénol A.

Cent vingt enfants de 6 à 11 ans et leurs mères ont participé au projet. Et leur taux de bisphénol A s’avère avoir des valeurs supérieures de 43% à la moyenne des pays étudiés. Quand au mercure, son taux serait pratiquement deux fois supérieur à la moyenne européenne.

Le mercure un métal qui peut provoquer des lésions cérébrales chez les jeunes enfants. La contamination se fait par l’atmosphère via des activités humaines telles que la combustion du charbon, la fusion de métaux et l’incinération de produits contenant du mercure. Puis le métal se dépose et pénètre dans la chaîne alimentaire : il s’accumule dans des animaux tels que les baleines ou des poissons comme l’espadon, le requin et le thon, tous les poissons prédateurs en général.

Ce taux élevé en Belgique serait du au fait qu’on y mange beaucoup de poisson.

Le BPA fait partie de cette famille de produits encore mal connue mais qui inquiète énormément la communauté scientifique internationale : les perturbateurs endocriniens. Des substances chimiques qui peuvent, en mimant ou en empêchant l’action des hormones naturelles, perturber le fonctionnement des glandes endocrines, et donc de tout le métabolisme. Les scientifiques les soupçonnent de jouer un rôle dans l’épidémie de maladies chroniques (cancers hormono-dépendants, obésité, diabète et maladies cardiovasculaires), ainsi que dans les problèmes de procréation.

C’est ici la consommation de nourriture en boite de conserve qui serait à la base des résultats.

Même si les responsables de l’étude se veulent rassurants en insistant sur le fait que les taux en question ne dépassent pas les valeurs susceptibles d’avoir un impact négatif sur la santé (mais le tout est de savoir si lesdites valeurs sont correctes), ils encouragent les politiques qui visent à limiter ces substances dans l’environnement.

Voir aussi :
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
Bisphénol A : Liberté pour l’entreprise, Egalité pour les seuls Français !
par Valérie Xhonneux - 1er octobre 2015
L’interdiction française d’utilisation du BPA dans les contenants alimentaires n’a pas ravi l’industrie, on s’en doute. Mais les tentatives des lobbys (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP