Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Air extérieur - Comprendre
La pollution atmosphérique une des premières causes environnementales de décès par cancer, selon le CIRC
par Fil d’infos et actualité - 18 octobre 2013
Lyon/Genève, 17 octobre 2013 – Agence spécialisée sur le cancer de l’Organisation mondiale de la Santé, le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), a annoncé aujourd’hui qu’il a classé la pollution de l’air extérieur comme cancérogène pour l’homme (Groupe 1). [1]

Après avoir soigneusement examiné la littérature scientifique la plus récente disponible sur le sujet, les principaux experts mondiaux réunis par le Programme des Monographies du CIRC ont conclu qu’il existait des indications suffisantes permettant de dire que l’exposition à la pollution atmosphérique provoque le cancer du poumon (Groupe 1). Ils ont également noté une association positive avec un risque accru de cancer de la vessie.

Les matières particulaires, une composante majeure de la pollution de l’air extérieur, ont été évaluées séparément et ont également été classées comme cancérogènes pour l’homme (Groupe 1).

L’évaluation du CIRC a montré que le risque de cancer du poumon augmentait avec l’exposition aux matières particulaires et à la pollution de l’air. Bien que la composition de la pollution atmosphérique et les niveaux d’exposition puissent varier de façon considérable, les conclusions du Groupe de travail s’appliquent à toutes les régions du monde.

Un problème majeur de salubrité de l’environnement

La pollution atmosphérique est déjà connue pour augmenter les risques d’un large éventail de maladies, comme les maladies respiratoires et cardiaques. Les études examinées indiquent que ces dernières années, les niveaux d’exposition ont considérablement augmenté dans certaines parties du monde, notamment dans les pays très peuplés et en voie d’industrialisation rapide. Les données les plus récentes montrent qu’en 2010, 223 000 décès par cancer du poumon dans le monde entier étaient imputables à la pollution de l’air.

Le cancérogène environnemental le plus répandu

« L’air que nous respirons est aujourd’hui devenu pollué par un mélange de substances cancérogènes », indique le Dr Kurt Straif, Chef de la Section des Monographies du CIRC. « Nous savons maintenant que la pollution de l’air extérieur n’est pas seulement un risque majeur pour la santé en général, mais aussi l’une des premières causes environnementales de décès par cancer ». Le Programme des Monographies du CIRC, surnommé « l’encyclopédie des cancérogènes », constitue une source de données scientifiques faisant autorité sur les substances et les expositions cancérogènes pour l’homme. Par le passé, le programme a évalué de nombreux produits et mélanges chimiques spécifiques qui sont présents dans la pollution atmosphérique. Il s’agit notamment des gaz d’échappement des moteur Diesel, de solvants, de métaux et de poussières. Mais c’est aujourd’hui la première fois que les experts classent la pollution de l’air extérieur comme cause de cancer.

« Notre tâche était d’évaluer l’air que tout le monde respire plutôt que de nous concentrer sur des polluants atmosphériques spécifiques », explique le Dr Dana Loomis, Chef adjoint de la Section des Monographies. « Les résultats des études passées en revue vont dans le même sens : le risque de développer un cancer du poumon est significativement accru chez les personnes exposées à la pollution atmosphérique ».

Les évaluations des Monographies du CIRC

Le Volume 109 des Monographies du CIRC est basé sur l’examen indépendant de plus de 1000 articles scientifiques provenant d’études menées sur les cinq continents. Les études examinées analysent la cancérogénicité de divers polluants présents dans la pollution atmosphérique, notamment la matière particulaire et la pollution liée aux transports.

Cette évaluation repose essentiellement sur les résultats de grandes études épidémiologiques qui couvraient des millions de personnes vivant en Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie.

Les principales sources de pollution de l’air extérieur sont les transports, la production stationnaire d’électricité, les émissions industrielles et agricoles, le chauffage résidentiel et la cuisine. Certains polluants atmosphériques ont aussi des sources naturelles.

« Le classement de la pollution de l’air extérieur comme cancérogène pour l’homme est une étape importante », souligne le Dr Christopher Wild, Directeur du CIRC. « Il existe des moyens efficaces pour réduire la pollution de l’air et, étant donné l’ampleur de cette exposition qui affecte les populations du monde entier, ce rapport devrait envoyer un signal fort à la communauté internationale pour agir sans plus tarder ».

Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) fait partie de l’Organisation mondiale de la Santé. Sa mission consiste à coordonner et à mener des recherches sur les causes du cancer chez l’homme et sur les mécanismes de la cancérogenèse, ainsi qu’à élaborer des stratégies scientifiques de lutte contre le cancer. Le Centre participe à des recherches épidémiologiques et expérimentales, et assure la diffusion de l’information scientifique au moyen de publications, de conférences, de cours, et de bourses d’études.

Source : le communiqué de presse du CIRC

notes :

[1] Merci de noter que le résumé de l’évaluation sera publié par The Lancet Oncology online le jeudi 24 octobre 2013

Voir aussi :
Pour un environnement sain : un nouveau dossier d’IEW vient de paraître
par Alain Geerts - 7 décembre 2016
Pour une environnement sain. Susciter le changement pour diminuer l’exposition à la pollution de l’air et aux perturbateurs endocriniens est le (...)
Les rues « canyons », des hotspots locaux de pollution de l’air
par Alice Burton - 29 juillet 2016
La pollution de l’air constitue un problème majeur dans la société actuelle, tant sur le plan environnemental que sur un plan sanitaire. Les (...)
L’OMS adopte une résolution historique sur la pollution de l’air
par Alain Geerts - 2 juin 2015
L’Assemblée mondiale de la Santé qui vient de se terminer a pris plusieurs « résolutions et décisions historiques » dont une sur la pollution de l’air. (...)
1.460.000.000.000 d’euros : le coût annuel de la pollution de l’air en Europe !!
par Fil d’infos et actualité - 28 avril 2015
Selon la première étude réalisée à ce sujet pour la Région européenne de l’OMS, le coût économique des quelque 600 000 décès prématurés et maladies (...)
Le soleil brille. « Les enfants, on reste à l’intérieur !! »
- 8 avril 2015
Le printemps est là, le soleil revient... et la pollution de l’air aussi ! C’est le même scénario chaque année, et les mêmes questions, et les mêmes (...)
Les aéroports, source importante de pollution de l’air
par Alain Geerts - 25 février 2015
La presse vient de récemment mettre en évidence les résultats d’études portant sur la pollution de l’air autour des aéroports en se concentrant plus (...)
Pollué, l’air de Bruxelles ? Non peut-être !!
par Alain Geerts - 13 février 2015
Ne manquez pas cette brève vidéo qui vous indique de manière claire et précise la médiocre qualité de l’air dans le quartier européen bruxellois et aux (...)
Inacceptable ! La CE retire les « paquets » air et économie circulaire
par Pierre Courbe - 16 décembre 2014
Nous venons de l’apprendre, la Commission Junkers vient de retirer le « paquet Air » et le « paquet Economie circulaire » qui visaient, le premier, à (...)
Diesel et oxydes d’azote : histoire d’une dérive
par Pierre Courbe - 8 décembre 2014
« En dépit d’améliorations considérables au cours des dernières décennies, l’Europe est encore loin d’atteindre des niveaux de qualité de l’air qui ne (...)
Villes, pollutions et santé : des solutions existent, mais...
par Fil d’infos et actualité - 7 juillet 2014
Le journal En Marche, édition nationale vient de paraître. Vous y trouverez une page environnement très bien documentée qui est consacrée à la (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP