Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Pesticides - Comprendre
Le Roundup : toujours décrié, jamais évalué
par Alain Geerts - 9 avril 2014

Tout le monde le connait, c’est l’herbicide le plus vendu au monde, le produit emblématique de Monsanto et pourtant, il est aussi l’un des plus dangereux …

En 2009 déjà, le Professeur Gilles-Eric Séralini et son équipe montrent que cet herbicide a un impact sur l’action de certaines hormones chez l’homme et la femme. Il souligne également qu’un des problèmes majeurs de ce produit est que seul son principe actif-le glyphosate- a été évalué et non pas la toxicité de la formulation herbicide tel qu’il est vendu dans le commerce, à savoir le ROUNDUP en d’autres termes : le glyphosate et ses adjuvants.

Pourtant, le Roundup est devenu l’herbicide par excellence ; vanté à l’ensemble des agriculteurs et des particuliers. Cette année dans notre région, il a même été utilisé pour détruire les cultures d’engrais vert malgré les graves risques pour nos abeilles et nos nappes phréatiques ! Et, dans les pays producteurs de plantes OGM il est utilisé en grandes quantités, puisque Monsanto a associé la culture de ses OGM à son utilisation.

Car, ce qu’il faut comprendre c’est le lien, le cocktail explosif que forment cet herbicide et les OGM. En effet, ce qu’on ignore souvent ce sont les effets des résidus de pesticides. Les plantes GM sont de vraies éponges à pesticides et surtout des éponges à Roundup ! Ces plantes absorbent l’herbicide, le contiennent dans leurs feuilles, leurs graines et vont le transmettre à l’animal lorsqu’il les mangera. Nous mangeons donc des animaux malades ! Et personne ne semble s’en soucier…

Déjà en 2011, un éleveur de cochons danois avait communiqué sur son observation : il avait modifié l’alimentation de ses animaux qui se composait alors de soja OGM. Un an et demi plus tard, les résultats sont sans appel : ces animaux jusqu’alors malades (diarrhées, malformations congénitales, décès, fertilité réduite) reprennent des forces et leurs problèmes diminuent voire disparaissent. Le lien avec l’utilisation de Roundup y est évident…

Alors, pourquoi depuis tant d’années n’y a-t-il eu aucune évaluation sérieuse réalisée sur le Roundup (formule commerciale) ? Comment se fait-il qu’il passe toujours entre les mailles du filet alors qu’il est un des herbicides les plus utilisés au monde ? Quelles sont les failles du processus d’évaluation qui teste ce genre de produits ?

Nous répondrons à ces questions et a bien d’autres encore lors du colloque « OGM et Pesticides : une bombe à retardement ? » organisé par Nature & Progrès le vendredi 25 avril.

Avec :

- Frédéric Jacquemart, président d’Inf’OGM, qui nous entretiendra de l’évaluation des OGM dans le cadre des dossiers d’autorisation
- Martin Dermine (PAN Europe) qui nous entretiendra de l’évaluation des pesticides au niveau européen et national et des failles du système d’évaluation
- Et avec le professeur Gilles-Eric Séralini (université de Caen). Le 19 septembre 2012, le Professeur et son équipe publièrent dans la très sérieuse revue Food and Chemical Toxicology , une étude mettant gravement en cause un maïs OGM commercialisé par Monsanto et l’herbicide majeur du monde, le Roundup. Une étude qui, encore aujourd’hui, fait couler beaucoup d’encre et passionnent les partisans et les détracteurs de cette étude.

Informations pratiques

Quoi ? Colloque OGM et Pesticides : une bombe à retardement ?

Où ? Facultés Saint-Louis – 109, rue du Marais à 1000 Bruxelles – auditoire 300 (3è étage)

Quand ? le 25 avril de 9h30 – 16h

Avec la présence exceptionnelle du Professeur Gilles-Eric Séralini

PAF (walking lunch compris) : 20 euros / 10 euros pour les membres N&P et les étudiants

Inscription obligatoire avant le 22 avril : laurence.marcq@natpro.be

Confirmation après versement sur le compte IBAN BE19 0682 0327 1712 BIC : GKCCBEBB

en mentionnant « colloque 25 avril »

Source : communiqué de presse de Nature & Progrès.

Voir aussi :
Consultation publique sur le plan national « Pesticides » : les ONG aident le citoyen à aller à l’essentiel !
par Alain Geerts - 23 mars 2017
Glyphosate, pesticides perturbateurs endocriniens, dépendance aux pesticides, … autant de sujets très présents dans l’actualité qui préoccupent les (...)
L’avis de l’ECHA sur le glyphosate accueilli avec inquiétude par les ONG environnementales
par Fil d’infos et actualité - 16 mars 2017
Bruxelles, le 15 mars 2017 - Pour IEW et l’association européenne Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL), la décision de l’Agence européenne (...)
Pesticides : les abeilles, victimes de contraception forcée
par Fil d’infos et actualité - 29 juillet 2016
Les néonicotinoïdes pourraient causer l’infertilité des abeilles mâles. Un dommage collatéral de cet insecticide qui est controversé, selon les (...)
Vente de pesticides et protection des particuliers : les jardineries se prennent un zéro pointé !
par Valérie Xhonneux - 14 juillet 2016
Des bénévoles d’Inter-Environnement Wallonie, Velt et Natagora se sont rendus dans près de 60 jardineries pour évaluer le respect de la législation (...)
Glyphosate : l’Europe s’enlise, la Wallonie avance !
par Alain Geerts - 7 juin 2016
Ce lundi 06 juin, l’Europe vient, pour la troisième fois, d’échouer à obtenir une majorité qualifiée pour autoriser la prolongation de commercialisation (...)
Pesticides agricoles et santé des riverains
par Lionel Delvaux - 25 mai 2016
L’imaginaire relatif au caractère idyllique de la vie dans nos campagnes s’est, ces dernières années, terni du fait de la prise en compte d’un nouveau (...)
Glyphosate : le vote du Parlement Européen inspirera-t-il la Commission ?
par Valérie Xhonneux - 23 avril 2016
Ce 13 avril, les députés européens votaient une résolution relative au glyphosate. D’abord votée en Commission Environnement, sous le copilotage de (...)
Déception : la Belgique soutient le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, classé cancérigène probable pour l’homme
par Valérie Xhonneuxpar Alain Geerts - 5 mars 2016
Malgré un courrier circonstancié envoyé hier par une large coalition d’associations aux ministres belges concernés par le renouvellement au niveau (...)
La Belgique doit dire NON au glyphosate !
par Alain Geerts - 4 mars 2016
Greenpeace, Velt, Test-Achats, BBLv, Nature & Progrès, Kom op teigne Tanker, l’Alliance for Childhood et IEW viennent d’envoyer à Marie (...)
Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu
par Fil d’infos et actualité - 9 juin 2015
Information très intéressante publiée dans Le Monde selon laquelle la maladie de Parkinson est reconnue comme maladie professionnelle en France et (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP