Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Pesticides - Comprendre
Pesticides, cancers et agriculteurs : soyons précis !
par Alain Geerts - 19 juin 2013

La sortie récente des travaux de l’Inserm sur le danger des pesticides notamment pour les agriculteurs a remis sur la table la question de savoir si cette catégorie professionnelle était plus susceptible d’être atteinte d’un cancer que le reste de la population. Le point.

Les pesticides sont, par nature, intrinsèquement dangereux affirment les auteurs de l’expertise collective réalisée par l’Institut national (français) de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Cet imposant travail de compilation confirme les dangers des pesticides sur la santé pour les agriculteurs et les riverains. L’exposition à ces substances serait associée au développement de cancers et de maladies neurodégénératives.
Lors de la sortie de précédents travaux allant dans ce sens, les associations d’agriculteurs ou de l’industrie agro-chimique ressortaient de manière récurrente les résultats de l’étude Agrican qui, en résumé, affirmait que "quelle que soit la cause du décès (cancers, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires, maladies digestives, accidents …), les agriculteurs français sont ’’en meilleure santé que le reste de la population française’’. Cette étude avait été financée par la MSA (Mutualité Sociale Agricole) et l’UIPP (Union des industries de la protection des plantes - soit le lobby de l’agro-chimie - NDLR) ce qui pose d’emblée un problème d’indépendance, mais soit.

Une réflexion du Pr. Robert Barouki, biochimiste à Paris V et praticien à l’hôpital Necker (Paris) parue sur le blog « Mieux vaut prévenir » du site lemonde.fr est éclairante pour mieux appréhender les choses. Elle s’intitule : « Pesticides et Cancer : paradoxes et vigilance ».

En substance, elle relativise les conclusions de l’étude Agrican en soulignant que si effectivement la prévalence des cancers est plus faibles chez les agriculteurs alors qu’ils sont les plus exposés au pesticides, cela ne signifie pas que les pesticides ne sont pas potentiellement cancérigènes. A y regarder de plus près, on se rend compte que lorsque l’on analyse chaque type de cancer indépendamment, il apparaît que la fréquence de certains cancers augmente alors que celle d’autres cancers diminue. Or, les cancers qui diminuent chez les agriculteurs sont parmi ceux qui sont les plus fréquents comme le cancer du poumon, de la vessie, du foie et du côlon. Pour cette raison, la fréquence globale des cancers (toutes localisations confondues) apparaît comme étant plus faible dans cette population précise le professeur Barouki. Pour expliquer la diminution de certains cancers, il faut se rappeler des causes principales des cancers que sont le tabagisme, l’alimentation, le manque d’exercice physique. Or la population des agriculteurs est moins exposée au tabagisme, ce qui explique pour une grande part la diminution de la fréquence de certains cancers. A l’opposé, les lymphomes, les myélomes multiples, les cancers du cerveau et celui de la prostate sont plus fréquents chez les agriculteurs. On pense que les pesticides jouent un rôle dans cette augmentation. On commence à comprendre les mécanismes, notamment la génotoxicité, le stress oxydant et dans certains cas, la perturbation endocrinienne.

Et il conclut : Ce que ces constatations nous enseignent, c’est qu’on gagne beaucoup à analyser les observations épidémiologiques avec beaucoup de précision et qu’il faut surtout éviter de tirer des conclusions hâtives à partir de données incomplètes. Elles montrent aussi qu’il faut se battre sur plusieurs fronts contre le cancer, le tabagisme, l’alcoolisme et les contaminants de l’environnement restant des fronts très actifs.

Voir aussi :
Glyphosate : La Wallonie interdit l’herbicide controversé !
par Lionel Delvaux - 8 juin 2017
L’interdiction d’utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l’arrêté adopté ce 30 mars (...)
Inter-Environnement Wallonie et Nature & Progrès saluent l’interdiction des herbicides pour les particuliers annoncée par le Ministre Borsus
par Valérie Xhonneux - 28 avril 2017
Ce 27 avril, le Ministre Borsus a annoncé son intention d’interdire la mise sur le marché des herbicides pour les usages par les particuliers, en ce (...)
Consultation publique sur le plan national « Pesticides » : les ONG aident le citoyen à aller à l’essentiel !
par Alain Geerts - 23 mars 2017
Glyphosate, pesticides perturbateurs endocriniens, dépendance aux pesticides, … autant de sujets très présents dans l’actualité qui préoccupent les (...)
L’avis de l’ECHA sur le glyphosate accueilli avec inquiétude par les ONG environnementales
par Fil d’infos et actualité - 16 mars 2017
Bruxelles, le 15 mars 2017 - Pour IEW et l’association européenne Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL), la décision de l’Agence européenne (...)
Pesticides : les abeilles, victimes de contraception forcée
par Fil d’infos et actualité - 29 juillet 2016
Les néonicotinoïdes pourraient causer l’infertilité des abeilles mâles. Un dommage collatéral de cet insecticide qui est controversé, selon les (...)
Vente de pesticides et protection des particuliers : les jardineries se prennent un zéro pointé !
par Valérie Xhonneux - 14 juillet 2016
Des bénévoles d’Inter-Environnement Wallonie, Velt et Natagora se sont rendus dans près de 60 jardineries pour évaluer le respect de la législation (...)
Glyphosate : l’Europe s’enlise, la Wallonie avance !
par Alain Geerts - 7 juin 2016
Ce lundi 06 juin, l’Europe vient, pour la troisième fois, d’échouer à obtenir une majorité qualifiée pour autoriser la prolongation de commercialisation (...)
Pesticides agricoles et santé des riverains
par Lionel Delvaux - 25 mai 2016
L’imaginaire relatif au caractère idyllique de la vie dans nos campagnes s’est, ces dernières années, terni du fait de la prise en compte d’un nouveau (...)
Glyphosate : le vote du Parlement Européen inspirera-t-il la Commission ?
par Valérie Xhonneux - 23 avril 2016
Ce 13 avril, les députés européens votaient une résolution relative au glyphosate. D’abord votée en Commission Environnement, sous le copilotage de (...)
Déception : la Belgique soutient le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, classé cancérigène probable pour l’homme
par Valérie Xhonneuxpar Alain Geerts - 5 mars 2016
Malgré un courrier circonstancié envoyé hier par une large coalition d’associations aux ministres belges concernés par le renouvellement au niveau (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP