Portail Santé-Environnement
http://www.sante-environnement/Des-ceintures-vivrieres-autour-des-agglomerations-Bonne-idee
Vie active - Alimentation - Comprendre
Des ceintures vivrières autour des agglomérations ? Bonne idée !
par Anne Thibaut - 7 avril 2011

Relocalisons !, une assocation française, invite à signer une pétition pour augmenter les ceintures vivrières autour des villes.

54 000 ha de terres agricoles disparaissent, chaque année, en France : l’équivalent d’un département est ainsi englouti sous le goudron et le béton, tous les 7 ans.

Ces terres sont remplacées, à 50%, par des maisons individuelles et, à près de 20%, par le développement du réseau routier, accompagnant cette expansion. A cela s’ajoute ici un aéroport, là une plate-forme logistique pour la grande distribution, une zone commerciale, etc.

Le nombre d’exploitations a ainsi été divisé par deux, en 20 ans, tandis que leur surface moyenne a presque doublé (42 à 77 ha).

Les anciennes ceintures maraîchères aux portes des villes ont disparu, remplacées par des cultures céréalières d’exportation sans lien avec les populations locales.

Cet urbanisme favorise la spéculation immobilière, un étalement urbain anarchique, le « tout à la voiture », ainsi que l’hyper concentration des terres.

L’association Relocalisons ! dénonce les choix de politiques agricoles sacrifiant massivement l’emploi, au profit de la rentabilité, de mise en compétition internationale de subventions massives orientée vers le productivisme, etc.

Elle lance en France un appel à une campagne nationale pour la création, la préservation et l’extension des ceintures vivrières autours des agglomérations.

Cet appel est lancé aux responsables politiques pour prendre des mesures notamment pour protéger les zones agricoles, de favoriser l’alimentation de proximité, pour développer l’agriculture vivrière, pour financer une recherche publique agricole indépendante. Un appel est également lancé aux agriculteurs pour mettre à disposition les parcelles non exploitées destinée à la constitution d’une réserve foncière et à favoriser les circuits courts.

Cette campagne s’étendra sur plusieurs mois et commence par un appel en ligne à signer. Elle s’adresse à la fois aux responsables politiques, aux agriculteurs et aux citoyens.

N’est-ce pas là une source intéressante d’inspiration pour la Wallonie ?

Source et informations complémentaires.